Les séminaires

Du 6 octobre 2010 au
18 mai 2011
Séminaire d’Etudes Ethnomusicologiques de Paris Sorbonne
Fondé en 1948 par Constantin Brailoiu (1893-1958), Jacques Chailley et Tràn Van Khê, rétabli en 1998.
Le Séminaire d’études ethnomusicologiques de Paris Sorbonne est rattaché au Centre de Recherches Patrimoines et Langages musicaux (PLM), responsables Nicolas Meeùs et Frédéric Billiet.
Le séminaire doctoral en ethnomusicologie s’inscrit dans le cadre de l’École doctorale Concepts et langages.
Responsable scientifique : François Picard, professeur d’ethnomusicologie analytique, UFR de musique et musicologie, Paris Sorbonne, responsable du Master musique et musicologie, membre du conseil de l’UFR de musique et musicologie, membre de la Société Française d’Ethnomusicologie.

Les mercredis de 16h à 18h

mercredi 6 octobre 2010
mercredi 20 octobre 2010
mercredi 3 novembre 2010
mercredi 17 novembre 2010
mercredi 1er décembre 2010
mercredi 15 décembre 2010
mercredi 12 janvier 2011

mercredi 23 février 2011
mercredi 9 mars 2011
mercredi 6 avril 2011
mercredi 4 mai 2011
mercredi 18 mai 2011

Maison de la recherche, salle D116
26, rue Serpente
75006 Paris
(entre le métro Odéon et le métro Saint-Michel)

Du 4 octobre 2010 au
18 mai 2011
Cours doctoraux, Paris IV Sorbonne
François Picard, professeur d’ethnomusicologie analytique, université Paris-Sorbonne, a le plaisir d’annoncer l’ouverture de deux nouveaux cours :
Analyse des musiques pentatoniques (Asie)
(Master recherche en musique et musicologie, ouvert à tous)
Est-ce parce qu’elles sont trop simples qu’elles sont si difficiles à entendre ? Pourtant, en Asie orientale (comme d’ailleurs en Afrique ou en Europe), les musiques pentatoniques font l’objet de savoirs, de pratiques et d’analyses.

lundi de 10h30 à 12h30 (avec extension jusqu’à 13h30)
lundi 4 octobre 2010
lundi 18 octobre 2010
lundi 15 novembre 2010
lundi 13 décembre 2010
salle D116

Analyse paradigmatique (en ethnomusicologie et ailleurs)

cours doctoral
mercredi de 15h à 16h
mercredi 6 octobre 2010
mercredi 20 octobre 2010
mercredi 3 novembre 2010
mercredi 17 novembre 2010
mercredi 1er décembre 2010
mercredi 15 décembre 2010
mercredi 12 janvier 2011

mercredi 23 février 2011
mercredi 9 mars 2011
mercredi 6 avril 2011
mercredi 4 mai 2011
mercredi 18 mai 2011

salle D116
maison de la Recherche
26, rue Serpente
75006 Paris
(entre le métro Odéon et le métro Saint-Michel)

A partir du 5 octobre 2010 Arts de la performance . Littératures de la voix . Pratiques musicales. Composition Mémorisation Transmission
INALCO / CENTRE ASIE DU SUD EST/ MUSÉE DU QUAI BRANLY
Nicole Revel & Dana Rappoport

“En situation d’oralité simple ou mixte, à partir de données ethnographiques, linguistiques, musicales, kinésiques et plastiques, nous proposons de mettre en œuvre une méthode unissant l’analyse de la communication verbale et co-verbale, la poétique, la rhétorique, l’ethnologie et l’ethnomusicologie. Il s’agit d’aborder diverses formes d’interaction et d’interlocution afin d’observer des techniques et des pratiques liées à la composition, à la transmission et à la mémorisation.
Lors de performances narratives, rituelles ou théâtrales (chants d’épopées et théâtralisation de ces grands récits, chants chamaniques, chants alternés, lamentations, récits mythiques, récitations de généalogies, psalmodies), par l’analyse d’actions et d’expériences multisensorielles et multimodales, par une ethnographie de la parole, le recours à l’ethno-pragmatique et à l’analyse ethnomusicologique, il s’agira de faire apparaître l’acquisition et la maîtrise des savoir-faire liées aux arts de la performance, divers procédés mnémoniques, les codes qui sous-tendent les compositions musicales, poétiques, rituelles et théâtrales et les différentes esthétiques qui en émanent.
Les supports de la mémoire auxquels ont recours les sociétés traditionnelles associés aux techniques contemporaines du multimédia seront également présentés”.

• 5 octobre 2010 : Philippine Oral Epics Archive, Module Sama & Sama Dilaut. Dégagement des catégories kata-kata/kissa/tenes-tenes par l’analyse formelle et sémantique de trois récits chantés en sinama, Nicole Revel (Langues-Musiques-Sociétés).
• 12 octobre 2010 : Musique et mémoire chez les Maale du Sud-ouest éthiopien : entre savoirs collectifs et individuels, Hugo Ferran (Docteur en Ethnomusicologie, Langues-Musiques-Sociétés).
• 19 octobre 2010 : Təzəta : remémoration chantée du vécu personnel par les paysans du Gojjam (Haut-plateaux d’Ethiopie), Katell Morand (Centre de Recherche en Ethnomusicologie).
• 26 octobre 2010 : Ethnographie de la poétique lors d’une performance, Catharine Mason (Université de Caen).
• 9 novembre 2010 : The Lord of the Golden Cloth: Observations on Lexical Parallelism in Fataluku (East Timor), Aone van Engelenhoven (University of Leiden).
• 16 novembre 2010 : Critères d’un duo réussi ou de l’esthétique des voix à Tanjung Bunga, Flores, Indonésie, Dana Rappoport (Centre Asie du Sud-Est).
• 23 novembre 2010 : Musique et Environnement, Farrokh Vahabzadeh Mortazavi (Docteur en Ethnomusicologie, Langues-Musiques-Sociétés).
• 30 novembre 2010 : De corps à corps : la chaîne de transmission des Maîtres de la psalmodie(Chine), Aurélie Névot (Centre d’Etudes Himalayennes).
• 7 décembre 2010 : Diverses voix pour une reformulation de la transmission des savoirs dans la tradition familiale du muṭiyēṯṯu’, théâtre rituel du Kerala (Inde du Sud), Marianne Pasty (Docteur en Ethnologie, Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud).
• 14 décembre 2010 : – La vie musicale actuelle dans la société bai (Yunnan, Chine), Dong Han (Yunnan Arts University).
– D’une musique de mandarins à un patrimoine national : l’esthétique savante du Ca trù au coeur de l’idéologie (Viêt-Nam), Aliénor Anisensel (Centre de Recherche en Ethnomusicologie).

savoir plus

Les mardis, de 15h à 17h
au Musée du Quai Branly, salle 3

16 novembre, 18 et 19 janvier, 7 et 8 février, 8 et 9 mars, 17 mai 2011 Deleuze et la musique. Un séminaire nomade
Responsables du projet Pascale Criton, Jean-Marc Chouvel, Anne Sauvagnargues
“Deleuze s’est intéressé à la musique en philosophe, et, si la musique n’a pas fait l’objet d’un ouvrage spécifique, celle-ci occupe néanmoins une place privilégiée dans sa pensée. Comme il s’est tourné vers le cinéma, la peinture ou la littérature pour élaborer sa philosophie, la musique est pour lui l’occasion d’une rencontre spécifique avec les champs opératoires propres au musical. On en repère les effets dans son œuvre avec, par exemple, les notions de multiplicités spatiales et temporelles, de codage et de transcodage, de pensée par diagrammes ou d’affects.
Au cours de ces journées itinérantes, nous proposerons un état des lieux de l’approche du musical par Gilles Deleuze, domaine qui n’a pas encore fait l’objet d’une recherche approfondie en France. En effet, il a très souvent fait référence au corpus de la musique contemporaine, largement convoqué de Berg à Messiaen, de Boulez, Berio, Xenakis à Cage et Steve Reich. C’est d’ailleurs à l’ensemble des signaux sonores et à leur expression dans l’espace et dans le temps qu’il porte une attention renouvelée.
Nous examinerons dans un mouvement croisé l’impact de ces outils de pensée sur la recherche et la création contemporaine en musique. Il s’agit, non seulement de se demander comment Deleuze s’inspire et s’instruit de la pratique musicale qui lui est contemporaine, mais aussi de montrer quelle incidence les lectures de ses textes ont sur la création, la musicologie, l’esthétique musicale, l’ethnomusicologie, les techniques et les technologies…
Le séminaire contribuera à établir le contexte historique, à explorer les références musicales, à élucider les rencontres avec la musique, dans l’œuvre du philosophe, mais aussi à parcourir ces interférences entre musique et philosophie, avec les inflexions et tensions qui s’en dégagent pour la musique aujourd’hui”.

16 novembre – Cdmc 18 et 19 janvier 2011 – INHA 7 et 8 février 2011 – Université Jean Monnet Saint-Étienne 8 et 9 mars 2011 – ENS Paris
17 mai 2011 – Université Panthéon-Sorbonne Paris I

Mardi 8 mars 2011 I ENS-Paris Université Sorbonne-Paris IV
Steppes : la voix et le territoire. Coordination: Jérôme Cler
“La ritournelle, ses différents modes de déterritorialisation, vocale, instrumentale, la nomadologie, les devenirs-mineurs: par quelles étonnantes coïncidences les ethnomusicologues, dans leur pratique, rencontrent-ils les textes de Gilles Deleuze? Lui-même n’aurait-il pas trouvé dans l’ethno- musicologie un appui non moins pertinent que dans la tradition européenne de composition? Nous cheminerons de l’ethos à l’œuvre, de la voix au territoire, marquerons les rythmes”.
– 9 h 30, 10 h Danseurs, plateaux et montagnes : quand les textes de Deleuze viennent à la rencontre d’un terrain d’ethnomusicologue Jérôme Cler
– 10 h 45 Nomades et sédentaires – Lisse et strié, l’exemple de l’Asie Centrale Jean During
– 11 h 45 Territoires et devenirs-femme de la vocalité Édouard Fouré Caul-Futy
– 14 h 30 Dialogue Richard Pinhas/Bruno Heuzé
– 15 h 15 Dialogue André Bernold/Jérôme Cler
– 16 h 15 « Interface » : singularités musicales Élie During
– 17 h Rencontre Pierre Sauvanet/Élie During/Bastien Gallet
– 17 h 30 Table ronde-
– 18 h 30 Récital Jean During et Jérôme Cler Projection : Derrière la Forêt, film de Gulya Mirzoeva et Jérôme Cler

École normale supérieure (ENS) Salle Dussane 5 Rue d’Ulm 75005 Paris
Métro 7, Censier-Daubenton

Entrée libre pour toutes les journées.

2 mercredis par mois, 10h-12h Modélisation des savoirs musicaux relevant de l’oralité. Marc Chemillier, directeur d’études à l’EHESS

“Ce séminaire s’intéresse aux savoirs techniques développés dans un contexte sans écriture, plus particulièrement aux savoirs musicaux relevant de l’ethnomusicologie. On entend par “modélisation” au sens large l’étude des principes de cohérence qui organisent ces savoirs et qui induisent une logique implicite. La question centrale qui se pose est de savoir dans quelle mesure cette logique est consciente dans l’esprit des experts concernés. On envisagera différentes manières de mener l’enquête auprès d’eux dans un contexte social donné. Une partie du séminaire sera consacrée à des activités traditionnelles, musicales ou non, ancrées dans de petites sociétés en Afrique notamment. Une autre abordera la question générale de l’improvisation, dans le jazz en particulier, du point de vue des savoirs qu’elle mobilise (rapport de l’anticipé et de l’imprévu) et des technologies qu’elle met en jeu (des instruments traditionnels aux dispositifs électroniques et informatiques). Cette partie du séminaire est liée au projet ANR 2009-2012 “IMPROTECH” (Technologies et musiques improvisées). Aucune connaissance mathématique n’est requise”.

Programme du premier semestre:
http://ehess.modelisationsavoirs.fr/seminaire/seminaire10-11/seminaire10-11.html

# Mercredi 17 novembre 2010, 10h-12h, salle 214 : Introduction

* Marc Chemillier, Le jazz, l’Afrique et la créolisation : à propos de Herbie Hancock. Entretien avec Bernard Lubat, Les Cahiers du jazz, n° 5, 2008, p. 18-50.
* Simha Arom, Le CD-ROM Pygmées Aka. Peuple et musique, Musimédiane, n° 3, mai 2008, écran 12 : Polyphonie vocale mbènzèlè: http://www.musimediane.com/numero3/arom/arom12.html
* Marc Chemillier, L’analyse paradigmatique. À propos de l’oeuvre de Gilbert Rouget, Rémy Campos & Nicolas Donin (éds.), L’analyse musicale, une pratique et son histoire, Colloque de Villecroze, Conservatoire de Genève / Droz, Genève, 2009, chap. 3, pp. 85-106 (extraits google).
* Marc Chemillier, Les Mathématiques naturelles, Paris, Odile Jacob, 2007 (extraits google).
* Marc Chemillier, Musique et rythmes en Afrique centrale, Pour la science, dossier n° 47 “Mathématiques exotiques”, 2005, pp. 72-76.

# Mercredi 1er décembre 2010, 10h-12h, salle 214 : L’enquête de terrain entre modélisation et quiproquo : exemples musicaux et divinatoires

* Marc Chemillier, Représentations musicales et représentations mathématiques, L’Homme, numéro spécial Musique et anthropologie présenté par Bernard Lortat-Jacob et Miriam Rovsing Olsen, 171-172, 2004, pp. 267-284: http://www.cairn.info/revue-l-homme-2004-3-page-265.htm
* Marc Chemillier, Fieldwork in Ethnomathematics, Nick Thieberger (ed.), The [Oxford] Handbook of Linguistic Fieldwork, chapter 12, Oxford University Press [to appear 2011] (version de travail).
* Le site web SIKIDY Divination à Madagascar : http://ehess.modelisationsavoirs.fr/sikidy/
* Marc Chemillier, Denis Jacquet, Victor Randrianary, Marc Zabalia, L’art des devins à Madagascar, Pour la science, dossier n° 47 “Mathématiques exotiques”, 2005, pp. 90-95.

# Mercredi 15 décembre 2010, 10h-12h, salle 214 : Savoirs musicaux et swing : coordination motrice, explorations rythmiques, simulation informatique

* Ernest Cholakis, Sound Analysis of Swing in Jazz Drummers: An Analysis of Swing Characteristics of 16 well known Jazz Drummers, 1995.
* Steve Larson, Rhythmic Displacement in the Music of Bill Evans, L. Poundie Burstein & David Gagné (eds.), Structure and Meaning in Tonal Music: Festschrift in Honor of Carl Schachter, Harmonologia Series, n° 12, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2006, p. 103-122 (extraits google)
* Jean Pouchelon, Erroll Garner “trompe-l’oreille”. Mise à jour et modélisation d’un élément stylistique, De la tête aux pieds. Le magazine en ligne des Ateliers du rythme, n° 33, solstice d’hiver 2009, p. 16-34.
* Riccardo Scivales, “Mambo Garner” Left Hand Stylings, Jazz Piano: The Left Hand, The Steinway Library Of Piano Music, Ekay, Bedford Hills, NY, 2005, p. 160-162 (extraits google).
* Présentation multimédia du logiciel OMax, Ircam/Cie Lubat, 2004: http://ehess.modelisationsavoirs.fr/lubat/mediation/index.html

# Mercredi 12 janvier 2011, 10h-12h, (salle à préciser) : Gérard ASSAYAG, Benjamin LÉVY (Ircam) avec le saxophoniste Raphaël IMBERT
Le logiciel d’improvisation OMax : interaction en direct saxophone-ordinateur

* Laurent Collobert, Quand un musicien rencontre un logiciel, ça pulse OMax !, entretien avec Gérard Assayag et Laurent Mariusse, Télérama, 6 août 2010: http://www.telerama.fr/techno/omax,58887.php
* La page du projet OMax à l’Ircam: http://omax.ircam.fr/
* Gérard Assayag, Georges Bloch, Marc Chemillier, Improvisation et réinjection stylistiques, Le feed-back dans la création musicale contemporaine, Rencontres musicales pluridisciplinaires, Grame, Lyon, 2006, p. 79-86.
* Marc Chemillier, L’improvisation musicale et l’ordinateur. Transcrire la musique à l’ère de l’image animée, Terrain, n° 53 « Voir la musique », 2009, p. 67-83.

EHESS
salle 214, 54 bd Raspail

26 novembre, 3 décembre, 17 décembre Séminaires Simha Arom et Susanne Fürniss:

– 26 novembre: Kisito Essele, “Musiques funéraires beti-eton (Cameroun)”
– 3 décembre: Hyacinthe Djottouan, “Musique du Fokwe (Côte d’Ivoire). Retour de terrain”
– 17 décembre: Susanne Fürniss, “Création de musique rituelle chez les Baka du Cameroun”

Toutes les séances auront lieu de 10 à 13 heures
Villejuif au
Centre André-Georges Haudricourt, 5e étage, salle 511.
7, rue Guy Môquet.

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet