Brunch ethnomusiKa du 7 juin 2015: Musiques du Nord-Ouest de l’Argentine avec Michel Plisson et Enrique Cámara de Landa

HomearchivesBrunch ethnomusiKa du 7 juin 2015: Musiques du Nord-Ouest de l’Argentine avec Michel Plisson et Enrique Cámara de Landa
Post Image

Musiques du Nord-Ouest de l’Argentine

Avec Michel Plisson. Invité spécial : Enrique Cámara de Landa, Professeur d’ethnomusicologie à l’Université de Valladolid (Espagne)

____

Le nord-Ouest de l’Argentine, el Noroeste comme on nomme cette région dans le pays, est une région montagneuse qui correspond au Piémont andin avec des vallées fertiles et des montagnes qui dépassent les 4000 mètres. Cette région est au confluent de plusieurs éco-systèmes très contrastés, à la fois proche de zones volcaniques, de la pré-puna et des basses terres chaudes et humides du Chaco. Mais aussi chemin obligé vers la Bolivie et le Chili. Ainsi, plus qu’une aire géographique, el Noroeste constitue une aire culturelle qui embrasse actuellement les provinces de Jujuy, Salta, Catamarca, La Rioja, Tucumán et une partie de Santiago del Estero. Avec une ancienneté humaine de – 7000 ans, cette région est d’une richesse culturelle exceptionnelle où se sont rencontrées et transformées de nombreuses traditions musicales. Le genre qui domine, à la fois très traditionnel et encore très populaire, notamment lors des carnavals, est le chant a cappella homme ou femme que l’on nomme selon les zones, les villages et les styles coplas, joi-joi, bagualas ou tonadas qui, dans de nombreux cas, cherchent le sur-aïgu par la voix de tête (ou mécanisme 2/600 à 1000 Hz) et est toujours le support de la poésie chantée (la copla) dont l’origine est à chercher du côté de la poésie espagnole de l’époque de Cervantes, accompagné le plus souvent par un tambour de basque, la caja. Cette tradition est aujourd’hui mise à mal par la mondialisation et le délitement des sociétés villageoises communautaires.

A côté de cette tradition, il existe beaucoup d’autres genres musico-chorégraphiques, le plus souvent d’origine coloniale espagnole, également très populaires, tels chacarera, zamba ou gato, qui ont trouvé un formidable regain depuis une quinzaine d’années, comme la plupart des musiques et danses de tradition orale un peu partout en Amérique latine.

Toutes ces musiques constituent une marque identitaire très puissante en Argentine.

*

Entrée libre – Brunch 10€
Accueil et service du brunch à partir de 11h
Intervention à partir de 12h