Brunch ethnomusiKa du 4 novembre 2018: Le kamalengoni, harpe-luth des jeunes d’Afrique de l’Ouest, avec Alfonso Castellanos et Adama Koëta

Homeévénementsbrunch ethnomusiKaBrunch ethnomusiKa du 4 novembre 2018: Le kamalengoni, harpe-luth des jeunes d’Afrique de l’Ouest, avec Alfonso Castellanos et Adama Koëta
Post Image

Le kamalengoni, harpe-luth des jeunes d’Afrique de l’Ouest

Avec Alfonso Castellanos et Adama Koëta

 

Dans cette rencontre, Alfonso Castellanos et Adama Koëta proposeront un parcours réflexif sur la harpe-luth kamalengoni,illustré de plusieurs mini-concerts thématiques.

Ayant émergé dans les années 1950 au Mali, le kamalengonise constitue progressivement comme pivot d’une nouvelle tradition musicale faisant rupture avec la musique des chasseurs (donsofoli) dont elle s’inspire cependant fortement. L’explosion de la musique wassulou, aussi bien à l’échelle régionale qu’internationale, suscite l’engouement de la jeunesse et débouche sur un processus créatif sans précédent, largement médiatisé par une vaste production commerciale. Ne se restreignant désormais plus aux figures griotiques, le kamalengoniest aujourd’hui bien connu sur les scènes européennes, notamment grâce aux vedettes maliennes telles que Oumou Sangaré et Salif Keita. La pratique et le répertoire de la harpe-luth au Burkina Faso sont en revanche moins connus. On s’intéressera ici aux différentes sources musicales que l’instrument véhicule tout en accordant un espace privilégié à la particularité du style de jeu burkinabè, imprégné de la musique des xylophones pentatoniques du sud-ouest du pays.

***

Alfonso Castellanos est chercheur anthropologue et musicien. Il s’intéresse particulièrement à la circulation d’influences et aux phénomènes d’appropriation culturelle dans les contextes urbains d’Afrique de l’Ouest (Conakry, Bamako, Bobo-Dioulasso). Actuellement il termine une thèse en anthropologie à l’EHESS sur la scène musicale bobolaise (Burkina Faso). Il a réalisé en 2018 le film documentaire « Bobo Music », un portrait musical de ses recherches doctorales. Son dernier projet musical, le duo Sonomatopic, donne toute la place à la composition originale avec des instruments comme la guitare, le cavaquinho, le kamalengoniet la koraen explorant des sonorités imprégnées des musiques brésiliennes, du flamenco, du funk et des musiques mandingues.

https://soundcloud.com/sonomatopic

https://www.facebook.com/bobomusicfilm/

 

Adama Koëta est né à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) dans une famille de griots, et a commencé très jeune à jouer du balafon, puis de la percussion et du kamalengoni.Il commence sa carrière professionnelle avec Lassina Coulibaly (du célèbre groupe Les Frères Coulibaly), rencontrant d’autres musiciens de la scène bobolaise comme Solo Coulibaly, Kady Diarra, Dougoutigui Diabaté, Wamian Kaïd et Eugène Kounker. Installé en France depuis 2014, il accompagne différents artistes lors de leurs concerts et participe à l’enregistrement de leurs albums (DjeliFolyet Wuïwa, AfroJazz, Cie de danse Filibert Tologo, enfin, le groupe mythique Farafina).Il travaille également sur ses propres compositions et enregistre son premier album solo « Sabary » en 2017. Récemment, il rejoint le groupe Mafila koavec lequel il enregistre l’album « Zaouli » en 2018. Ils seront en concert à la péniche Anako le mardi 06 novembre à 20h30. Ne ratez pas l’occasion de découvrir ce beau projet !

https://soundcloud.com/adamsgoni

https://www.facebook.com/mafilako/

 

***

 

Dimanche 4 novembre 2018 – 12h>14h

Péniche Anako – face au 34 quai de la Loire – Paris 19e
Métro Stalingrad ou Jaurès

Entrée libre – Assiette brunch 10€
Accueil et service du brunch à partir de 11h30
Intervention à partir de 12h